3 Comments

  1. Couleurs vives !

    Couleurs diverses !
    Tomber des cieux telle une averse,
    De cette force occulte où naquit le monde,
    De ces vastes pleines et de ces sons balayés par les ondes.

    Ondes de conflits qui s’entrechoquent,
    Pour donner place à l’existence et aux mouvements,
    Au temps qui file et aux instants qui défilent allant et venant du néant,
    Sortis des torpeurs de Chronos suintant de colère voyant l’ultime fin tel un choc.

    Couleurs guérissant l’âme de sa torpeur,
    Exorcisant de ses démons et de ses frayeurs,
    De leur absence naquit le blanc immaculé et sans tache,
    De leur fusion émergea l’obscurité absolue à ce que je sache.

    Couleurs qui me rappellent le pourtour des fermes seins,
    Et de ces généreuses ouvertures vulvaires bien en-deçà des reins,
    De ces jeunes dames de jadis qui hantent encore mes fantasmes nocturnes,
    Faisant de moi un homme bien triste à l’aurore de ma vieillesse me rendant ainsi taciturne.

    De

    RollandJr St-Gelais
    Québec (Québec)
    Canada

    J'aime

  2. A reblogué ceci sur Modele Vivant a Quebecet a ajouté:
    Couleurs vives !

    Couleurs diverses !
    Tomber des cieux telle une averse,
    De cette force occulte où naquit le monde,
    De ces vastes pleines et de ces sons balayés par les ondes.

    Ondes de conflits qui s’entrechoquent,
    Pour donner place à l’existence et aux mouvements,
    Au temps qui file et aux instants qui défilent allant et venant du néant,
    Sortis des torpeurs de Chronos suintant de colère voyant l’ultime fin tel un choc.

    Couleurs guérissant l’âme de sa torpeur,
    Exorcisant de ses démons et de ses frayeurs,
    De leur absence naquit le blanc immaculé et sans tache,
    De leur fusion émergea l’obscurité absolue à ce que je sache.

    Couleurs qui me rappellent le pourtour des fermes seins,
    Et de ces généreuses ouvertures vulvaires bien en-deçà des reins,
    De ces jeunes dames de jadis qui hantent encore mes fantasmes nocturnes,
    Faisant de moi un homme triste à l’aurore de ma vieillesse me rendant ainsi taciturne.

    De

    RollandJr St-Gelais
    Québec (Québec)
    Canada

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s