6 Comments

  1. Emauxion )

     » Ivre de vie, la nature n’a de savoir plus fertile, en regard d’une hypothétique perfection musicale, que les émaux vivants, ces festivals de nos passions, subtils alliages des hauts vouloirs, vrais florilèges de nos palettes ; agrégeant nos richesses émotionnelles dans un partage solairement* artistique, une émauxion*, de leurs effectuations contemporaines. Florès en nos consciences, ils transpirent les chaleurs humanitaires des sagesses désirantes. Ôh ~ Langages de la paix ~ Jouissance émauxive*, fraternité, bonheur de vivre, ces concentrés d’allantes ivresses, belles ambroisies de la nature, font à ce point hommage aux âmes, (…)

    ma première prose de jeunesse, en 2009 )

    (Vivre-en-poésie – I – De la drogue d’épouser la vie. (Nicolas Urvoy))

    Aimé par 2 people

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s